Tunisie

Plus de 90 % du total des exportations tunisiennes de textiles et de vêtements sont destinées au marché européen. La proximité avec l'UE donne à la Tunisie un avantage concurrentiel lorsqu'il s'agit de produire des articles de mode pour des marques mondiales et de réagir rapidement à l'évolution des tendances de la mode.

Les consommateurs étant de plus en plus sensibles à l’impact environnemental de la production de textiles et de vêtements, on assiste à une demande croissante de produits fabriqués dans le respect de l’environnement. Cette demande n’est pas seulement un effet de mode, mais davantage un concept qui s’attaque aux pratiques non durables et de gaspillage de l’industrie du textile et de l’habillement et a amené les marques mondiales à réfléchir au-delà de leur chaîne d’approvisionnement pour trouver des alternatives plus durables, telles que des fibres renouvelables et des procédés moins polluants.

Dans le cadre du programme SwitchMed, l’ONUDI se concentrera en Tunisie sur des actions en mesure de développer la chaîne de valeur de l’industrie textile et de l’habillement en la rendant plus circulaire et moins polluante. En collaboration avec des marques mondiales, des experts internationaux clés, des parties prenantes locales et des acteurs de la chaîne de valeur textile tunisienne, l’ONUDI travaillera au développement d’une infrastructure à même de valoriser les déchets textiles post-industriels et pré-consommation ; et renforcera les capacités locales pour contribuer à éliminer l’utilisation de produits chimiques dangereux dans la production textile.

Développer des chaînes de valeur circulaires pour valoriser les déchets textiles

La demande mondiale de fibres de coton et de polyester provenant de sources durables est en augmentation et exige des sources d'approvisionnement alternatives pour être à même de la satisfaire. Les déchets de coupe, les pièces de vêtements défectueuses, les collections invendues et les produits classés de seconde qualité issus de la chaîne d'approvisionnement de l’habillement représentent une importante quantité de déchets, mais constituent également une ressource inexploitée qui pourrait répondre à la demande de l'industrie en fibres recyclées.

Le développement d’une chaîne de valeur qui peut intéresser tous les acteurs le long de cette chaîne et faciliter la valorisation des déchets textiles en produits à valeur ajoutée, nécessite une cartographie complète des déchets et du savoir-faire de la chaîne de valeur locale. Avec des marques internationales de premier plan, des acteurs de l’industrie locale et le gouvernement, l’ONUDI a démontré comment les modèles d’entreprises circulaires peuvent faciliter une classification appropriée, une collecte, un tri et un recyclage efficaces ainsi que la valorisation des textiles postindustriels et préconsommation conformément aux spécifications du marché mondial. 

Pour plus d’informations sur le projet pilote, veuillez consulter les études de cas ci-dessous : 

  • Étude de cas : Recyclage en circuit fermé de jeans de seconde qualité en Tunisie

    Français

    Télécharger
  • Étude de cas : Création d’un réseau pour la valorisation des déchets textiles et les opportunités de marché du recyclage en Tunisie

    Français

    Télécharger
  • Étude de cas : Développement d’une chaîne de valeur locale spécialisée dans le recyclage pour valoriser les déchets de coupe de denim de qualité supérieure et inférieure

    Français

    Télécharger
  • Feuille de route nationale pour minimiser et valoriser les déchets textiles pré-consommation

    Français

    Télécharger

Divulgation de protocoles sur des produits chimiques plus sûrs dans la fabrication de textiles

Il est essentiel de mettre en place une gestion durable des produits chimiques afin de réduire la pollution et garantir des fibres textiles sûres et réutilisables dans le cadre d'une économie circulaire.

En collaboration avec la fondation ZDHC, l’ONUDI a démontré des pratiques consistant à remplacer les produits chimiques dangereux dans les entreprises de l’industrie textile marocaine, en garantissant une conformité systémique avec les principaux protocoles chimiques. Parmi ces activités, signalons la formation d’experts locaux, la réalisation de démonstrations industrielles et le soutien apporté aux entreprises avec des certifications, ce qui conduira finalement à une conformité accrue avec les normes du marché international, améliorant ainsi le positionnement des entreprises dans la chaîne d’approvisionnement mondiale du textile. 

Pour plus d’informations sur le projet pilote, veuillez consulter les études de cas ci-dessous : 

  • Étude de cas : DEMCO Jeanswear

    Français

    Télécharger
  • Étude de cas : La société tunisienne de Vêtement de Travail et de Loisirs (VTL) Tunisie

    Français

    Télécharger