SwitchMed participate à l'édition 2019 du Women Business Forum de l'Union pour la Méditerranée

Du 19 au 21 novembre, l'Union pour la Méditerranée (UpM) a organisé l'édition 2019 du Women Business Forum conjointement avec le Smart City World Congress. Cette édition est consacrée aux femmes dans l'économie circulaire et dans la technologie et l'innovation.

SwitchMed était représenté au panel «Accès au financement, aux investissements et aux programmes de soutien» par Giorgio Mosangini, qui a participé en tant que conférencier. M. Mosangini a présenté les outils développés par SwitchMed pour soutenir les entreprises circulaires. Il a également évoqué l’importance de formaliser le travail des femmes.

L'UpM a également parrainé 8 Switchers pour participer au forum et à la Smart City Expo. Ils ont pu en apprendre davantage sur les meilleures pratiques, obtenir des conseils d'autres entreprises dirigées par des femmes et établir de nouveaux liens commerciaux.

Les participants sélectionnés étaient: Amina Abu Hamdeh (Oro Verda) de Jordanie, Asma Zarkouna (Le CarréTraditionnel) de Tunisie, Fatima Zahra Amine (Biodôme du Maroc) du Maroc, Heba Saeed (Wara’a) d’Egypte, Lara El Khoury (Me Green) du Liban, Nina Skibnevsky (Haptic Path) d’Israël, Nour Kays (NKby Nour Kays) du Liban, Yostina Boules (Taqa Solutions) d’Egypte.


Youstina Boules a également été invitée à prendre la parole lors de la session sur «Les femmes dans la technologie et l’innovation», où elle a présenté les obstacles auxquels les femmes de la région MENA sont confrontées pour accéder au secteur de la technologie. Elle a mentionné que les 3 clés pour ouvrir les portes aux femmes sont l’accès à la connaissance, l’accès à l’innovation et la mobilité, car les questions de visa sont un gros obstacle.


Enfin, les Switchers ont participé à des visites de sites dans deux entreprises d’économie circulaire basées à Barcelone, Eco-Baula et Back to Eco. Cela leur a permis de tirer des leçons de leur expérience et de demander des conseils sur les modèles commerciaux et le financement.


"La plupart des femmes de la région MENA sont actives dans le secteur informel. Le rôle de l'accès à l'innovation technologique est très important dans ce cas."

- Giorgio Mosangini