Mesures régionales pour soutenir les entreprises de l'économie verte et circulaire

Dans le cadre de SwitchMed, le SCP/RAC mène des actions pour soutenir la création et le développement d'entreprises d'économie circulaire en Méditerranée. Ces entreprises sont reconnues par les pays de la Convention de Barcelone comme des moteurs clés de l'économie verte et bleue dans la région méditerranéenne.

Si toutes les entreprises doivent s’adapter à leur contexte politique, social et économique et opérer dans le cadre de contraintes réglementaires et institutionnelles, les entreprises de l’économie verte et circulaire sont souvent confrontées à des défis supplémentaires tels que l’implantation solide sur le marché, le maintien de la compétitivité avec d’autres entreprises qui n’internalisent pas les coûts de la responsabilité environnementale et sociale, les possibilités limitées de renforcement des capacités en matière de pratiques commerciales durables et l’accès au financement.

Enhancing the enabling environment for green and circular businesses in the Mediterranean

One of SCP/RAC’s main action lines in SwitchMed is a process to formulate a set of regional measures to support the development of green and circular businesses and strengthen the demand for more sustainable products in the Mediterranean. It started at the end of 2019 with an official request from the Contracting Parties to the Barcelona Convention (COP21) to prepare such proposal.

The regional measures are expected to promote harmonization of policies and approaches among regional actors, with the overarching aim of increasing the adoption of eco-innovation techniques among businesses, generating new green jobs, and strengthening the demand for more sustainable products.

Job creation, in particular, is of utmost importance in the southern Mediterranean countries with an abundant young population and high youth unemployment rates, especially for young women.

 

 

Together, this set of regional measures will contribute to a number of strategic objectives of the Mediterranean Strategy for Sustainable Development (MSSD) and the Regional Action Plan on Sustainable Consumption and Production in the Mediterranean (Regional SCP Action Plan), as well as UNEA-4 resolution nº1 on “Innovative pathways to achieve sustainable consumption and production” and nº4 on “Addressing environmental challenges through sustainable business practices”.

In order to prepare the proposal of Regional Measures to be adopted at COP22 of the Barcelona Convention at the end of 2021, an in-depth analysis of the current situation in the region was conducted as well as a wide consultation process.

Consultation menée par les parties prenantes pour identifier des mesures destinées à soutenir les entreprises de l'économie verte et circulaire et à renforcer la demande de produits durables.

Les parties prenantes en Algérie discutent des défis auxquels sont confrontés les entrepreneurs verts lors de l'atelier SwitchMed Synergy organisé en décembre 2017 à Alger. (Crédit photo: SwitchMed)

Comme point de départ pour les consultations des parties prenantes, le SCP/RAC a développé un ensemble de recommandations de politique régionale préliminaires. Celles-ci sont informées par les actifs de connaissances générés dans la première phase de SwitchMed (disponible sur la bibliothèque électronique de SwitchMed), y compris les conclusions et les recommandations des notes d'orientation nationales, les enseignements des événements nationaux et des consultations menées (par exemple, les ateliers de synergie, les Switchers Meet Investors,…), et par les priorités des Plans d'action nationaux sur la CPD. Les mesures préliminaires sont également basées sur les résultats de deux études clés du SCP/RAC : une évaluation de référence sur les environnements favorables aux entreprises d'économie verte et circulaire en Méditerranée ; et une sélection de bonnes pratiques du monde entier concernant les mesures politiques qui favorisent la création et le développement de ces entreprises. Ces documents peuvent être consultés en cliquant sur les sections “Consultation régionale des parties prenantes” et “Fiches de bonnes pratiques internationales sur les instruments politiques” ci-dessus.

Les initiatives du paquet « économie circulaire » de l'UE ont été également examinées. En complément de ces mesures, le SCP/RAC a également fixé des critères pour la définition des entreprises vertes et circulaires en Méditerranée, afin de construire une interprétation commune des attributs qui distinguent ces entreprises des entreprises traditionnelles.
Le résumé des recommandations de politique régionale préliminaires a constitué la base de la consultation virtuelle des parties prenantes organisée en 2020 et 2021. La consultation a visé un large éventail de parties prenantes de la région représentant les entreprises, les gouvernements, les consommateurs et d'autres groupes de la société civile, les institutions régionales, le secteur financier et le monde universitaire, entre autres. Les résultats de cette consultation ont alimenté les mesures régionales prioritaires qui soutiendront le développement des entreprises de l'économie verte et circulaire et renforceront la demande de produits plus durables.

Adoption de mesures par les organes directeurs du Programme des Nations Unies pour l'environnement/Plan d’action pour la Méditerranée (PNUE/PAM)
Les résultats de la consultation des parties prenantes constitueront la base d'une proposition de décision du Secrétariat de la Convention de Barcelone sur les mesures régionales visant à (i) reconnaître et soutenir le développement des entreprises vertes et circulaires et à (ii) renforcer la demande de produits et services durables fournis par ces entreprises vertes et circulaires. Les critères pour la définition des critères pour les entreprises vertes et circulaires figureront également dans la proposition.
L'approbation de la décision par les pays lors de la COP22 en décembre 2021 devrait favoriser une interprétation commune de la définition des critères pour les entreprises de l'économie circulaire et verte et faciliter la formulation de mesures pour soutenir le développement de ces entreprises au niveau national.