L'Algérie effectue
sa transition (Switch)

  • Vers une consommation et une production durable pour des économies circulaires et vertes
  • De la politique à la mise en œuvre de la politique
  • Priorités nationales: la mise en oeuvre de techniques durables pour le secteur industriel, l’information et la sensibilisation des consommateurs

Plan d'Action National sur les Modes de Consommation et de Production Durables

Le plan d’action national algérien pour la consommation et la production durables (PAN-MCPD) a été élaboré sous la direction du ministère de l’environnement et des énergies renouvelables dans le cadre du projet SwitchMed financé par l’UE, avec des services de conseil et un soutien technique du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Le plan fait partie des efforts de l’Algérie pour réaliser l’Agenda 2030 et les objectifs de développement durable. Le PAN-MCPD (ODD12.1) intitulé « 42 actions pour développer la consommation et la production durables» a été élaboré en Algérie à travers des processus multipartites nationaux.

L’Algérie s’est engagée sur la voie du développement durable depuis le début de l’année 2000, à travers plusieurs lois et règlements, ainsi que des mesures stratégiques telles que la Stratégie nationale pour l’environnement (SNE), le Plan d’action national pour l’environnement et le développement durable 2035 (PNAE -DD), et les programmes de transition énergétique et de développement des énergies renouvelables.

Afin de contribuer à un monde durable, un plan d’action national sur la consommation et la production durables a été élaboré et adopté dans le cadre d’une approche participative et inclusive par un groupe important et diversifié d’acteurs nationaux. Les modes de consommation et de production durables sont par définition transversaux et affectent tous les secteurs. Le PAN-MCPD, basé sur une évaluation du MCPD en Algérie, est destiné à toutes les organisations, entreprises, administrations, collectivités locales et associations de la société civile et invite à prendre des initiatives individuelles et conjointes pour promouvoir et encourager au travers d’ actions concrètes et innovantes, de nouveaux produits et utilisation de technologies plus propres.

Le PAN-MCPD algérien a identifié 42 actions concrètes pour trois domaines prioritaires:

  • Intégrer des modes de consommation et de production durables dans les politiques et plans nationaux;
  • Assurer la transition énergétique par la promotion de l’efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables;
  • Développer une économie zéro déchet d’ici 2030;

Ce MCPD-NAP permet en outre à l’Algérie de renouveler ses engagements dans la réalisation des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), et plus spécifiquement l’Objectif 12 sur la Consommation et la Production Durables. Les 42 actions sélectionnées ont un fort potentiel pour exploiter et partager les bonnes pratiques MCPD.

Le PAN-MCPD est considéré comme l’un des outils de mise en œuvre de la stratégie nationale pour l’environnement et le développement durable et interagit avec le plan climatique national, la stratégie nationale de gestion des déchets et le plan national de développement des énergies renouvelables.
Adopter des modes de consommation et de production durables:

MCPD souligne les efforts des secteurs de la production et de la consommation de biens et services, y compris les entreprises, les institutions publiques, les communautés locales et les consommateurs, en mettant l’accent sur:

L’Environnement: (i) l’utilisation efficace des ressources naturelles, (ii) la préservation des habitats naturels, la protection de la biodiversité et des écosystèmes et la protection des bassins versants; (iii) la réduction et la prévention de la pollution; et (iv) l’atténuation et l’adaptation au changement climatique.

L’Économie: (i) développement économique durable à long terme, (ii) bonnes pratiques commerciales et (iii) respect des droits et de la sécurité des consommateurs;

L’aspect social et humain: (i) lutter contre la pauvreté, notamment par l’emploi, (ii) l’éducation et la sensibilisation, (iii) le respect des droits de l’homme, y compris le droit d’accéder aux services de base; et (iv) des relations sociales équitables.

Les principes inhérents à l’adoption de modes de consommation et de production durables concernent essentiellement: (i) l’intégration des enjeux environnementaux, économiques et sociaux dans la démarche de développement durable; (ii) le découplage de l’approche de développement économique de la pression sur l’environnement; (iii) la mise en œuvre de l’approche d’analyse du cycle de vie des produits et services; (iv) l’approche des parties prenantes et (v) la prévention de l’effet de rebond lorsque les efforts en amont (efficacité de la production) sont contrecarrés par des pratiques hors matières premières en aval durable

Ressources